Hotel Dijon

Recherchez des hôtels à Dijon

Explorez Dijon

Hôtels à Dijon, France - votre point de départ pour découvrir la ville.

Ancienne capitale des Ducs de Bourgogne, réputée pour sa gastronomie et son prestigieux vignoble, Dijon est la préfecture du département de la Côte-d’Or et le chef-lieu de la région Bourgogne. Ville touristique où il fait bon vivre, elle dévoile un exceptionnel patrimoine historique et architectural aux milles facettes. Ses nombreux édifices religieux érigés au XVIIème siècle lui valent le surnom de « ville aux cent clochers ».
Sa situation privilégiée sur l’axe autoroutier Paris-Méditerranée et à l’intersection de trois lignes de TGV en fait un carrefour d’échanges vers de nombreuses destinations françaises et européennes.
Cité de pierre, son centre ville et ses rues piétonnes déploient de nombreux monuments classés, dont l’emblématique ensemble architectural du Palais des Ducs de Bourgogne qui héberge la mairie, la place de la Libération et le Musée des Beaux Arts. Si le palais ducal est gothique, la place de la Libération qui lui fait face, ex place Royale conçue en hémicycle par Hardouin-Mansart, est de facture classique. La tour Philippe-le-Bon, du XVème siècle, offre une très belle vue de la ville et des contreforts du Jura. Le puits de Moïse, la Chapelle des Élus, la Salle des États et les cuisines sont de toute beauté. Installé dans l’ancien logis des Ducs, le riche Musée des Beaux Arts est doté de nombreuses collections allant du Moyen-âge à la période contemporaine : retables, statues et vitraux ainsi que salles de tableaux primitifs, de peintures du courant romantique, d’œuvres cubistes et de sculptures animalières de l’artiste bourguignon Pompon. Le Musée d’Art Sacré, la cathédrale Sainte-Bénigne aux lignes sobres et au toit multicolore, ainsi que l’église Saint-Michel aux styles gothique flamboyant et Renaissance, donnent un bon aperçu de l’histoire religieuse de la ville, du XIIème au XXème. Le Musée de la Vie Bourguignonne, installé dans le monastère des Bernardins, visite le patrimoine culturel régional.
La vieille ville vous offrira d’agréables balades dans les couloirs du passé. Ses ruelles médiévales pavées portent des noms évocateurs, comme les rues de la Vannerie, de la Chaudronnerie et de la Verrerie, où s’alignent maisons à colombage ou à façade statuaire (maison des Cariatides). Dans la rue de la Chouette, la tradition veut que sur l’un des piliers de la chapelle Chambellan de Notre-Dame, un oiseau sculpté exauce vos vœux, si vous le caressez de la main gauche. La rue des Forges et ses nombreux hôtels particuliers vous projetteront dans le XVème siècle (à noter, au numéro 34, une étonnante colonne centrale coiffée d’une belle voûte en palmier) et l’hôtel de Voguë, dans les édifices du XVIIème.
Petits et grands restaurants aux délicieuses spécialités locales foisonnent sur les places conviviales et dans les rues animées dijonnaises. Réputée pour sa moutarde à base de verjus, sa crème de cassis, son kir et ses nonnettes, Dijon est fière de sa foire internationale et gastronomique qui accueille, chaque année, 200 000 visiteurs et 600 exposants. Que ce soit au cœur de la ville ou du vignoble, vous trouverez la chambre d’hôtel adaptée à votre séjour et votre budget.
Aux alentours, ne manquez pas la visite de Beaune et ses hospices, le site d’Alésia, l’abbaye de Fontenay et le village historique de Salives. La Route des 32 Grands crus blancs et rouges s’étend sur 60 kilomètres le long des côtes de Nuits et des côtes de Beaune, sillonnant des villages aux noms tous plus prestigieux les uns que les autres.
En septembre, lors de la Fête du Cassis, le village de Concœur accueille les amateurs de la petite baie sur sa place, pour y déguster un verre pur jus pressé à l’ancienne.