Guides sur

8 petits conseils avant de partir sur les routes d’Espagne

Recherchez des hébergements

La seule chose que vous craignez lorsque vous pensez à votre voyage sur les routes espagnoles, c’est de rencontrer un homme bronzé, viril et imprudent qui vous invite à accélérer au volant de la Fiat Cinquecento que vous avez loué, sur une route de montagne sinueuse.
J’exagère peut-être un petit peu, mais c’est ce que la plupart des gens s’imaginent. La réalité est bien différente. À vrai dire, conduire en Espagne est une expérience sûre, satisfaisante, et qui vous donnera la possibilité d’admirer des paysages à couper le souffle, loin des embouteillages.

 

Les conducteurs espagnols ont la mauvaise habitude de tourner sans mettre le clignotant, mais il s’agit de leur seul et unique défaut. En Espagne, pas d’agressivité au volant! Personne ne fera d’appels de phares pour que vous vous déplaciez au plus vite, et aucun motard ne s’approchera pour vous insulter dans toutes les langues qu’il connait. Les conducteurs respectent les distances de sécurité (sauf si eux aussi sont des touristes).

 

Sérieusement, si vous voulez louer une voiture en Espagne, je vous conseille de lire ces quelques petits conseils :

 

1. APPEL DE PHARES

 

Lorsque vous conduisez sur l’autoroute ( Autopista), ne vous énervez pas si les autres voitures vous font appel de phares avant de vous dépasser…C’est légal ! Ils veulent juste vous prévenir qu’ils sont sur le point d’effectuer la manœuvre.

 

2. INDICATIONS

 

Lorsque vous êtes sur l’autoroute, ne dépassez jamais les lignes blanches continues, mais attendez celles discontinues, et lorsque vous êtes en train de dépasser, n’oubliez pas le clignotant. Les autorités espagnoles sont très à cheval sur ce point, et si vous décidez de ne pas respecter la loi, c’est à vos risques et périls !

 

3. LIMITATION DE VITESSE

 

La limitation de vitesse en agglomération est de 50km/h; de 90 km/h à 100 km/h sur les routes et de 120 km/h sur l’autoroute. Attention, ces limites peuvent varier à tout moment, alors faites attention aux panneaux de signalisation. Si votre voiture n’a pas de cadran de vitesse, ce qui est improbable, sauf si vous possédez une voiture de collection, allez doucement car les radars sont nombreux et les amendes sont salées.

 

4. LOCATION DE VOITURE

 

Si vous croyez que les compagnies de location de voitures espagnoles sont sans scrupules, détrompez-vous et écoutez cette histoire. Lorsque je suis revenu sur le parking du supermarché, je me suis aperçu que quelqu’un avait rayé ma voiture. Avant de rentrer chez moi, j’ai rendu la voiture, qui n’avait que trois mois, et les employés de la compagnie m’ont dit de ne pas m’inquiéter car j’étais entièrement couvert par l’ assurance. Cette agréable surprise m’est arrivée deux fois ! (Pas de commentaires sur ma conduite, s’il vous plait). En cas de pneu crevé, comptez environ 20€ pour le dépannage. Vous pouvez payer ce supplément au moment du retrait de la voiture, si vous la louer dans un aéroport.

 

5. BOIRE OU CONDUIRE ?

 

Il faut choisir! Sauf si vous voulez écrire un livre sur la vie dans les prisons espagnoles. Le taux d’alcoolémie ne doit pas dépasser 0.5 par mg, l’équivalent d’une petite bière, et 0.1 mg pour les apprentis conducteurs (pendant deux ans après avoir obtenu le permis de conduire).

 

6. ÉQUIPEMENTS OBLIGATOIRES

 

Les équipements suivants doivent être à votre disposition lorsque vous conduisez en Espagne, faites très attention!
  • Lunettes ; tous ceux qui portent des lunettes doivent avoir une paire supplémentaire dans la voiture.
  • Ampoules ; un kit de rechange (les voitures de location sont généralement dotées de ce kit).
  • Documents ; permis de conduire; (carte grise et assurance, si vous conduisez votre propre voiture).
  • Triangle de sécurité ; Un pour les véhicules sans carte grise, deux pour les véhicules espagnols.
  • Gilet de haute visibilité ; Obligatoire en Espagne.
  • Trousse de secours ; Pas obligatoire mais conseillée.
Ces équipements sont obligatoire et se trouvent généralement dans le coffre de votre voiture de location, mais il vaut toujours mieux vérifier avant de partir.

 

7. POLICE

 

Il y a trois types de police en Espagne,
  • Police Municipale ; uniforme bleu, ce corps répond à la Mairie de la ville et s’occupe de la circulation et des infractions au stationnement.
  • Police Nationale (La Policia) ; uniforme noir, ce corps est en charge de la protection des personnes importantes et des édifices. Il peut également enquêter sur des crimes plus sérieux.
  • La Garde Civile (Guardia Civil) ; uniforme vert, c’est le corps qui s’occupe de vous mettre les contreventions en cas d’infractions sur l’autoroute. Il s’occupe également de la sécurité nationale.
La Police Espagnole s’est toujours démontrée disponible, et prête à aider les touristes en cas de besoin.

 

J’espère de tout mon cœur que cet article vous a convaincu de conduire en Espagne, car croyez-moi, il s’agit d’une expérience très agréable. Récemment, j’ai eu l’occasion de conduire entre Nerja et Malaga, sur la nationale N-340 qui longe la côte, et je me suis amusé comme un fou. Le soleil, la Méditerranée, aucune voiture à l’horizon, et les chansons de Van Morrison pour m’accompagner. Le pied !