Hôtels à Saint-Hyacinthe

Cherchez des hôtels à Saint-Hyacinthe

Profitez des Prix Secrets sur une sélection d’hôtels.

Ces prix ne sont disponibles qu’à nos fidèles clients.

Payez maintenant ou plus tard sur la plupart des chambres

Annulation gratuite sur la plupart des chambres

Garantie de prix

Meilleurs hôtels de Saint-Hyacinthe

Hôtels à Saint-Hyacinthe

Pôle par excellence de l’agrotourisme dans la Belle Province, Saint-Hyacinthe est aussi une ville de culture et de plein air. Que votre intérêt se porte sur la flore désertique, les oiseaux de proie, les produits de la pomme ou le wapiti, un passage dans la Capitale agroalimentaire du Québec sera l’occasion d’enrichir vos connaissances. La ville possède également un riche patrimoine ecclésiastique, à découvrir dans ses églises, son monastère et son centre d’art religieux. Enfin, des randonnées à pied, à cheval ou en vélo sont possibles.

À voir, à faire

L’été est sans doute la meilleure saison pour découvrir toute la richesse naturelle de Saint-Hyacinthe. Le site « Chouette à voir! », par exemple, n’accueille les visiteurs qu’à partir de la mi-juin. Vous pourrez bien sûr y admirer diverses variétés de chouettes, mais aussi des faucons ou des buses. Le monde végétal n’est pas en reste, grâce au travail d’importants agronomes qui ont créé le Jardin Daniel A. Séguin, où poussent 50 000 plantes dans 20 jardins thématiques, qui s’étendent sur 4,5 hectares. Si une pause culturelle vous semble de mise, n’oubliez pas que la célèbre maison de facteurs d’orgues Casavant Frères a été fondée dans la ville en 1879. Vous pourrez admirer un de ses instruments à la cathédrale de Saint-Hyacinthe. Lorsque la faim se fera sentir, allez déguster des produits du terroir directement chez le producteur, dans l’une des bleuetières ou érablières des environs.

Hôtels à Saint-Hyacinthe

Saint-Hyacinthe étant une ville de congrès et une technopole agroalimentaire, elle dispose de nombreux hôtels trois étoiles aux chambres modernes et spacieuses. Certains offrent aux familles des forfaits pour quatre leur permettant d’assister à une pièce au réputé Théâtre de la Dame de Cœur. Les voyageurs au budget réduit pourront opter pour l’aspect pratique des quelques motels de la région ou pour l’accueil chaleureux d’un gîte touristique. Saint-Hyacinthe jouit aussi de la présence de plusieurs terrains de camping de grande qualité classés quatre étoiles. Les vacanciers peuvent y profiter de piscines, voire de plans d’eau, de buanderies, de l’accès à Internet et d’activités telles que la pétanque ou le badminton.

Où séjourner à Saint-Hyacinthe

Les visiteurs qui aiment découvrir une ville de près choisiront de se loger au centre-ville. Quelques rues y sont piétonnes en été, et son marché public vieux de 180 ans offre des étals bien garnis en produits régionaux. Les touristes à la recherche d’un cadre plus naturel se dirigeront vers les campings en périphérie de la ville, notamment à Saint-Liboire. Si vous souhaitez dormir au calme, mais dans le confort d’un hôtel, vous trouverez l’endroit idéal à Sainte-Hélène-de-Bagot, à une vingtaine de minutes de Saint-Hyacinthe, en direction de Drummondville : un excellent compromis pour qui souhaite visiter aussi la Capitale du folklore.

Comment s’y rendre

Pour une somme moyenne d’environ 80 $, on peut faire l’aller-retour Montréal-Saint-Hyacinthe en train grâce au service de Via Rail. Le trajet, que l’on peut emprunter vers 9 h 30 le matin et vers 19 h le soir est d’une durée de 40 minutes. Le moyen le plus classique de se rendre à Saint-Hyacinthe est bien entendu la voiture. Il s’agit d’abord d’accéder à l’autoroute 20, d’où l’on prend ensuite la sortie 130. La région dispose par ailleurs d’un vaste réseau cyclable, dont les quatre grands circuits passent par la ville.