Hôtels à Sept-Iles

Cherchez des hôtels à Sept-Iles

Profitez des Prix Secrets sur une sélection d’hôtels.

Ces prix ne sont disponibles qu’à nos fidèles clients.

Offre du jour

à partir de85 €74 €
Découvrez nos offres pour Sept-Iles

Payez maintenant ou plus tard sur la plupart des chambres

Annulation gratuite sur la plupart des chambres

Garantie de prix

Meilleurs hôtels de Sept-Iles

Hôtels à Sept-Îles

Sept-Îles, c’est avant tout les grands espaces et le mariage entre la terre et la mer : plages sablonneuses et forêts boréales. Cette ville du Québec n’est reliée au reste du monde que par une route. Sur la rive nord de l’estuaire du fleuve Saint-Laurent, elle est nichée dans une baie protégée par un archipel de sept îles, d’où son nom. Même si elle est située beaucoup plus au nord que Québec et Montréal, son climat est tempéré par la proximité de la mer, ce qui la rend très accueillante.

À voir, à faire

Dans cette région, la nature est démesurée, stupéfiante. C’est pour cela qu’il faut sortir, partir à la découverte. Les visiteurs peuvent se rendre sur certaines des îles où sont organisées des activités : plages, randonnée pédestre, camping rustique, visite d’un élevage de moules. Des guides offrent des initiations à la géologie, à la biologie marine, à l’ornithologie ainsi qu’à la mycologie. Des croisières permettent de découvrir les animaux marins qui peuplent l’archipel, comme les rorquals et les phoques. Dans Sept-Îles, il faut aller faire un tour sur le Vieux-Quai pour admirer la baie, puis dans le parc du Souvenir et sur les plages. Plusieurs musées témoignent de l’histoire de la ville et des tribus autochtones qui étaient installées dans la région il y a plus de 7000 ans. Dans les environs, les lacs et les rivières attirent les pêcheurs qui viennent taquiner le saumon de l’Atlantique, la truite de mer, l’omble chevalier et la truite mouchetée. Les chasseurs guettent les orignaux et le petit gibier à l’automne, et les ours bruns au printemps. Les golfeurs pourront frapper des balles au Club de golf de Sainte-Marguerite. En hiver, les Septiliens font du ski au centre Gallix, du ski de fond sur la plupart des pistes de randonnée et de la motoneige sur les nombreux sentiers tracés et balisés.

Hôtels à Sept-Îles

Certes, ce n’est pas à Sept-Îles qu’il faut chercher de l’hébergement de grand luxe. Mais, même si la ville ne compte qu’une petite dizaine d’hôtels, les touristes peuvent trouver à se loger confortablement à des prix tout à fait abordables. Le dynamisme économique de la région attire un tourisme d’affaires exigeant, et les établissements sont à la hauteur. Bien sûr, sur la route 138 sont situés quelques motels qui ont conservé le charme de l’époque où sont nés les congés payés. Les familles de Montréal et de Québec partaient voir la mer dans leurs grosses voitures américaines.

Où séjourner à Sept-Îles

Sept-Îles est vraiment perdue dans l’immensité de la forêt boréale, et les touristes ne peuvent pas choisir un petit village voisin pour s’installer, il n’y en a pas. De plus, il est agréable de profiter du centre-ville et de ses boutiques et restaurants, de l’animation en soirée et de l’accueil chaleureux des Septiliens. Les mordus de la nature et de la pêche qui veulent goûter à la grande solitude peuvent cependant décider de camper ou de louer un chalet dans la réserve faunique de Port-Cartier, en plein cœur de paysages grandioses. Une expérience tout à fait unique!

Comment s’y rendre

En voiture, il suffit de suivre la route 138, qui longe le fleuve Saint-Laurent, de Montréal (895 km) à Natashquan (367 km), village mythique où la route prend fin. Compte tenu de ces distances, l’aéroport de Sept-Îles est très actif et accueille des vols de Montréal, de Québec ainsi que des villes du Québec et du Labrador qui ne sont pas accessibles en voiture, comme Schefferville et Chevery.