5 informations amusantes sur Paris

Informations amusantes et insolites sur la capitale

    Nous sommes d'accord, Paris est tellement connue qu'elle n'a plus de secrets pour personne ? Vous serez peut-être surpris. Paris, si ancienne, si importante, qui occupe une place centrale dans l'histoire européenne depuis des siècles, renferme quelques secrets insolites et détails méconnus. Voici quelques-uns des plus étonnants.

    1

    « Paris » n'est pas le nom d'origine de la ville

    Il y a des siècles, lorsque les premiers habitants de Paris frottaient leurs vêtements sur les rives boueuses de la Seine, la ville qui allait y être fondée ne s'appelait pas Paris. Son nom d'origine était Lutetia Parisiorum (Lutèce vous sera sans doute plus familier) et ceux qui s'y étaient installés étaient des Celtes appelés « Parisii ». Il est généralement admis que « Lutetia » vient du mot latin « lutum », qui signifie « boue ». Vous l'aurez compris, cette ville élégante et resplendissante que nous connaissons et aimons tous était donc probablement connue à sa naissance comme la ville boueuse des Parisii.

    2

    L'île de la Cité, berceau de Paris

    Alors que vous flânez sur l'île de la Cité, admirez la Sainte-Chapelle et la cathédrale Notre-Dame ou traversez le pont Neuf, observez autour de vous et essayez d'imaginer à quoi ces lieux ressemblaient en 53 avant J.-C., lorsque les troupes romaines de Jules César vinrent à la rencontre des Celtes qui vivaient sur ce bout de terre. À la place des superbes pierres du pont Neuf et du pont Saint-Michel reliant l'île aux rives droite et gauche, il n'y avait là que deux ponts en bois.

    3

    Les ruines romaines existent encore à Paris

    Au cours de ses premiers siècles d'existence (environ de 53 avant J.-C. à l'an 212 de notre ère), Paris était une ville romaine, avec son aqueduc, ses bains publics, ses fontaines en pierre et une arène de 10 000 places où les Gallo-Romains venaient assister au massacre de chrétiens. Quelques vestiges de cette époque subsistent de nos jours. Les Arènes de Lutèce, par exemple, sont un amphithéâtre en pierre datant du Ier siècle, situé dans le 5e arrondissement. Vous pouvez également admirer des parties des bains publics au musée de Cluny et des restes de l'ancienne cité romaine dans la crypte archéologique de l'île de la Cité, sous le parvis de la cathédrale Notre-Dame.

    photo de Carole Raddato (CC BY-SA 2.0) modifiée

    4

    Le pont Neuf n'est pas un chiffre

    Restons sur l'île de la Cité et parlons du pont Neuf, le charmant pont de pierre que vous empruntez pour y arriver, qui n'est pas le neuvième pont de la capitale. Il n'y a là aucune histoire de chiffres et ce pont fut baptisé ainsi par le roi Henri IV, qui en ordonna la construction en 1578. Il porte ce nom en raison de la grande modernité de ses caractéristiques pour l'époque. Il fut le premier pont sans maisons bâties dessus, le plus large de Paris (pendant un certain temps) et le premier muni de trottoirs, ce qui en faisait un lieu idéal pour discuter. Il s'agit aujourd'hui du plus ancien pont de la capitale.

    5

    La prise de la Bastille était un acte symbolique

    Que diriez-vous de passer le 14 juillet à Paris ? Les feux d'artifice embrasent la tour Eiffel, les chars de l'armée défilent sur les Champs-Élysées et les avions de la patrouille de France colorent le ciel de la capitale de bleu-blanc-rouge pour célébrer la prise de la Bastille en 1789 et la libération de ses prisonniers. La Bastille était réputée pour abriter des prisonniers politiques, notamment ceux qui critiquaient ouvertement la monarchie. Mais le jour où elle fut réellement prise, aucun prisonnier politique de renom ne s'y trouvait. Il n'y avait en réalité que sept détenus, dont quatre étaient des faux-monnayeurs.

    photo de Yann Caradec (CC BY-SA 2.0) modifiée

    Préparez votre voyage

    Maps