9 erreurs à éviter en visitant Rome pour la 1e fois

Les choses à ne PAS faire à Rome

    Les erreurs que l’on peut commettre lors d'un premier séjour à Rome comprennent les bévues et les faux pas communs à toute nouvelle destination. Nous avons toutefois compilé certaines des erreurs les plus courantes des nouveaux visiteurs de cette ville populaire. Bien qu’elles soient pour la plupart anodines, elles peuvent nuire à votre expérience globale ; c’est pourquoi il est préférable de les éviter.

    Les erreurs ordinaires relatives à la préparation du voyage comprennent le départ prévu à une mauvaise période de l’année ou le fait de ne pas réserver la visite de certains monuments à l’avance. Nous avons aussi réuni quelques conseils utiles et choses à ne pas faire pour ne pas être victime d’un choc culturel. La plupart de ces astuces sont tirées de nos propres expériences à Rome et doivent vous permettre d’optimiser le temps passé dans la ville et de ne pas reproduire nos erreurs.

    1

    Emporter des vêtements non adaptés à la saison

    Même si Rome se visite majoritairement en été (de juin à septembre), certains préfèrent s'y rendre au printemps (de mars à juin). Mais quelle que soit votre saison préférée, veillez à emporter des vêtements adaptés. L'été peut être très chaud, il convient donc de se vêtir légèrement et fraîchement. Entre octobre et avril, les foules estivales se dissipent et, même s'il est judicieux de prendre des vêtements chauds, la température reste relativement agréable. Rappelez-vous également qu'il est le plus souvent interdit de porter un short ou une chemise à manches courtes au sein du Vatican, et que des chaussures confortables sont vivement recommandées pour arpenter les nombreuses rues pavées de Rome.

    2

    Réserver un hôtel à petit prix en banlieue

    Le centre de Rome est parsemé d'hôtels époustouflants, mais souvent chers. Il peut donc être tentant de séjourner en périphérie, où les établissements sont plus abordables. Toutefois, si l'on prend en compte la durée des trajets et le coût des taxis pour le retour à l'hôtel après dîner, ces économies disparaissent rapidement. Même si vous disposez d'un petit budget, il est donc bien plus judicieux de chercher un établissement peu onéreux et convivial en ville. 

    3

    Sous-estimer la durée des trajets à pied

    La plupart des sites d'intérêt du centre de Rome sont peu éloignés les uns des autres – en général à une demi-heure de marche de distance, mais vous aurez tout de même besoin d'une carte car le réseau de rues peut désorienter. Le plaisir de se perdre est un aspect essentiel des voyages, mais il convient tout de même d'optimiser son temps pour ne pas rater les principaux sites d'intérêt de la ville. Le défi est en général de parcourir les innombrables rues sinueuses sans perdre de vue le lieu où l’on souhaite se rendre.

    4

    Baisser sa garde dans le bus 64, le « Pickpocket Express »

    À l'instar de nombreuses autres villes européennes populaires, Rome n'est pas épargnée par les pickpockets, et l'une de leurs mines d'or est le bus 64. Celui-ci suit l'un des itinéraires les plus empruntés par les touristes. Il s’arrête en effet à proximité d’un grand nombre de sites d'intérêt majeurs de la ville, constituant ainsi une cible de choix pour les voleurs. Il est donc vivement recommandé de ne pas laisser les objets de valeur facilement accessibles, ni de placer son portefeuille dans la poche arrière, où il est le plus vulnérable. Le port d'une ceinture porte-billets est la meilleure solution.

    5

    Ne pas prendre un Roma Pass

    Un Roma Pass peut s'avérer très pratique pour voyager dans la capitale italienne. Il permet de bénéficier de prix réduits, notamment pour les musées et le métro. Vous aurez le choix entre deux options de carte : 72 heures ou 48 heures. Certains sites importants ne sont pas couverts, comme les musées du Vatican, mais un grand nombre des meilleurs établissements le sont. Le Roma Pass peut être obtenu dans les lieux touristiques de toute la ville ou sur Internet.

    6

    Ne pas réserver à l'avance vos billets pour les musées du Vatican

    Outre les files d'attente obligatoires pour les vérifications de sécurité, la queue des billetteries pour accéder aux musées du Vatican peut être très longue aux périodes les plus fréquentées de l'année. Vous gagnerez ainsi un temps précieux en réservant vos billets à l'avance. Il est également possible de choisir une option de déjeuner avec votre réservation, afin d'apprécier un repas rassasiant sans perdre encore plus de temps à chercher un restaurant à l'extérieur.

    7

    Acheter des sacs de marque contrefaits près de l'escalier de la Trinité-des-Monts

    Même si ces objets de marques italiennes sont tentants, ce sont pour la plupart des faux.

    8

    Ne pas prendre de carte SIM locale pour Google Maps

    Certains préfèrent encore les bonnes vieilles cartes papier, mais beaucoup se fient désormais à leur smartphone. Vous aurez le choix entre des opérateurs comme Vodafone, Tre, WIND et TIM, notamment présents à l'aéroport et dans les gares. Des boutiques de téléphonie mobile proposant des cartes SIM pour divers opérateurs sont également établies en ville. Notez qu’une carte SIM de 30 € est généralement vendue avec environ 2 Go de données Internet et quelques options supplémentaires.

    9

    Manipuler des produits frais au Campo de’ Fiori

    Vous avez peut-être coutume de manipuler les produits dans les marchés fermiers, mais les commerçants du Campo de’ Fiori n’aiment guère cette pratique. Vous devrez donc vous contenter de regarder et de laisser les vendeurs choisir pour vous fruits, fromages ou tout autre produit frais. 

    Ari Gunadi | Fan de voyages

    Préparez votre voyage