Baigné par les eaux de l’Atlantique, l'archipel espagnol des Canaries a énormément à offrir. Beaucoup choisissent de partir pour ses îles afin de profiter de leurs plages attrayantes et de la douceur des hivers, qui attirent les touristes tout au long de l'année. Mais les Canaries ne se limitent pas au soleil, au sable et au surf.

    Dans les terres, l'activité volcanique qui a façonné ces îles a également sculpté des paysages naturels spectaculaires à explorer via des sentiers de randonnée serpentant dans les montagnes et offrant des vues époustouflantes. Au fil des siècles, la culture qui s'est développée dans l’archipel n'a fait qu'ajouter au charme de la région, héritière d'un riche patrimoine culinaire, linguistique et traditionnel. Nous vous aidons ici à déterminer quelle île parmi les principales des Canaries vous conviendrait le mieux.

    1

    Tenerife… pour ceux qui adorent la marche à pied

    La plus grande des îles Canaries regorge de sentiers de randonnée

    • Aventure
    • Photographie

    La magie de Tenerife, la plus grande et la plus peuplée des îles Canaries, réside dans sa diversité. Outre ses superbes plages, elle recèle des terrains de golf de classe mondiale, des hôtels-boutiques sophistiqués et des centres de villégiature parfaitement adaptés aux familles. Mais elle se distingue surtout par son arrière-pays montagneux, d'une beauté qui n’a pas échappé à la communauté des randonneurs.

    Les marcheurs arrivent en masse pour parcourir les sentiers de l'île et profiter au maximum de ses 300 jours d’ensoleillement annuel. Parmi les plus beaux itinéraires figurent les pistes de basalte qui sillonnent la luxuriante vallée de Santiago, au sud de Tenerife, et la difficile ascension de Teno Alto à El Palmar, qui offre des vues sublimes sur les montagnes de Teno.

    Les deux permettent d’admirer le pic du Teide, le plus haut sommet d'Espagne. Pour le voir de plus près, vous pouvez emprunter le sentier des Roques de Garcia. De niveau facile, cette boucle de deux heures passe par les formations rocheuses de Los Roques, mais aussi par une coulée de lave refroidie appelée La Cascada et une « cheminée » volcanique forgée par l'érosion,baptisée La Catedral.

    Carte
    2

    La Grande Canarie… pour les oiseaux de nuit

    Une île à apprécier à la nuit tombée

    • Vie nocturne

    La ville animée de Las Palmas, à la fois capitale de la Grande Canarie et du divertissement, ravira les clubbeurs et autres fêtards. Votre horloge biologique va devoir s’adapter, car pour en profiter pleinement, vous devrez sortir tard (il ne se passe pas grand chose avant minuit) et aller dormir à l’heure où vous prenez habituellement votre petit-déjeuner.

    La « journée » peut commencer avec la soirée tapas organisée tous les jeudis dans les restaurants de Vegueta, la charmante vieille ville de Las Palmas. Vous pouvez ensuite faire la tournée des bars de la très animée Plaza de España, au bout de l’avenue de Mesa y Lopéz, ou assister à un concert dans l'un des nombreux lieux de la ville qui accueillent un mélange éclectique d'artistes rock, pop et jazz.

    Les noctambules seront également dans leur élément au sein des grandes stations balnéaires de Maspalomas et de Playa del Inglés, au sud, si mouvementées qu'il est impossible de s'y ennuyer. N'hésitez pas à demander aux autres vacanciers quels sont les endroits les plus animés et ceux à éviter, mais l’une des discothèques les plus en vogue est la petite sœur d'une célèbre boîte de nuit d’Ibiza, le Pacha. Une chose est sûre : vous pouvez accepter le dépliant d’un rabatteur dans la rue pour bénéficier d'une entrée gratuite.

    Carte
    3

    Lanzarote… pour les passionnés d’art

    Autrefois décriée, une destination incontournable pour les amateurs d'art

    • Photographie
    • Insolite

    Jadis appelée péjorativement « Lanzagrotty » par les anglophones, Lanzarote a parcouru un long chemin pour redevenir une destination prisée. Sa mauvaise réputation est aujourd'hui aussi fondée que le cliché selon lequel toutes les blondes sont superficielles.

    L’île est désormais un repaire d’artistes et de hipsters, en grande partie grâce à un homme : César Manrique. L’œuvre de ce peintre, sculpteur et architecte se dévoile sur toute l’île, notamment dans les endroits les plus inimaginables, comme par exemple les ronds-points.

    Merveilleusement créative, la maison de César Manrique est ouverte au public. Il l’a construite dans cinq bulles volcaniques, et a même laissé de la lave refroidie qui semble se déverser par une fenêtre. Sur l’île, vous pouvez également visiter les Jameos del Agua, un tunnel de lave effondré dont l'acoustique exceptionnelle est idéale pour les concerts de musique classique.

    Manrique a dit un jour : « Lanzarote est comme un tableau sans cadre. Je l'ai accroché et exposé à la vue de tous. » Il avait vu juste : la beauté brute et sauvage de Lanzarote est peut-être la plus grande œuvre d'art de l’île.

    Carte
    4

    La Gomera… pour les gourmets

    Délectez-vous des saveurs des plats traditionnels de La Gomera

    • Aventure
    • Gastronomie
    • Insolite

    À La Gomera, la gastronomie est à l'image de la géographie : les plats traditionnels de l’intérieur des terres et du littoral de cette île qui ne fait que 15 kilomètres de large ne pourraient différer davantage.

    Entre les spécialités à déguster près de l'océan dans la capitale, San Sebastián, comme le thon grillé et la copieuse cazuela (ragoût de poisson), et celles servies dans les terres, comme la soupe de cresson et le lapin à la sauce tomate salmorejo, la slow food est ici à l’honneur.

    Si vous prenez place dans le restaurant Las Rosas, établi à Agulo, vous entendrez les membres du personnel siffler : il s'agit d'une forme de langage unique, appelée el silbo et classée monument du patrimoine oral et immatériel de l’humanité par l’UNESCO en 2009.

    À l'origine, les habitants de La Gomera auraient créé cette langue espagnole sifflée pour communiquer à travers les ravins et les profondes vallées de l'île. Ainsi, La Gomera vous réserve des découvertes aussi savoureuses qu’étonnantes.

    Carte
    5

    La Palma… pour les amoureux de la nature

    L’Isla Bonita porte bien son nom

    • Aventure
    • Gastronomie

    Les habitants de La Palma aiment appeler leur île « La Isla Bonita », un surnom mérité qui signifie « La Belle Île ». Si elle n’a rien à voir avec le chanson de Madonna, qui célébrait la caye Ambergris au Belize, la reine de la pop devrait s’y intéresser, car La Palma s’avère encore plus jolie.

    Vous pouvez y entreprendre de splendides randonnées vers des cascades dissimulées dans la luxuriante forêt de lauriers de Los Tiles, ou marcher parmi les pins sous le soleil de la Caldera de Taburiente. Au sud, les visiteurs découvriront des kilomètres de marais salants et les paysages arides des époustouflants volcans de Fuencaliente.

    La route panoramique qui mène au plus haut sommet de l'île, la Roque de los Muchachos, exige de la concentration, à la fois pour ses descentes vertigineuses et ses vues spectaculaires. Grâce à l'observatoire astronomique de La Palma, l’émerveillement continue à la tombée de la nuit, lorsque que le ciel obscur se pare d'une infinité d’étoiles scintillantes.

    Carte
    6

    Fuerteventura… pour se détendre, tout simplement

    Des plages bordées de dunes exceptionnelles

    • Économique
    • Aventure
    • Photographie

    Les vacanciers qui ne cherchent qu’à décompresser apprécieront indubitablement les Canaries et plus particulièrement Fuerteventura, la préférée des voyageurs en formule avec ses grandes dunes bordant de vastes étendues de sable d’un blanc éclatant.

    La plus belle plage est certainement la Playa Grande, située en périphérie de Corralejo. Elle offre plus de 10 kilomètres ininterrompus de sable et de vues sur l'île de los Lobos, ou « île des Loups », les loups désignant en réalité une colonie de phoques moines qui a malheureusement déserté les lieux.

    Des paysages encore plus éblouissants vous attendent sur la pittoresque plage de Sotavento, où se forment des lagons turquoise, et sur la plage de Cofete, sa rivale, dont l’écrin de montagnes semble presque se jeter dans la mer. La brise fraîche qui souffle sur le littoral de Fuerteventura en fait en endroit propice à la pratique de sports nautiques de toutes sortes. Surfeurs, kayakistes, véliplanchistes, adeptes de plongée libre et amateurs de pabble-board peuvent tous s’y adonner à leur passion.

    Carte
    7

    El Hierro… pour des vacances différentes

    Une petite île qui a beaucoup à offrir

    • Aventure
    • Histoire
    • Photographie

    Dénombrant plus de cônes volcaniques que toute autre île des Canaries, la minuscule El Hierro a tout d'une grande. La cheminée de Lobo Negro est entrée en action pour la dernière fois en 1793, mais une éruption sous-marine survenue au large du village de La Restinga il y a quelques années a réveillé les craintes des habitants. Comme la menace s’est pour le moment dissipée, la population de lézards géants de l'île, en danger critique d'extinction, peut continuer à profiter du soleil.

    Vous pouvez en apprendre plus au sujet de cette espèce au Lagartario, rattaché à l’Écomusée de Guinea. Ce sanctuaire et centre de reproduction s’emploie à réintroduire ces créatures dans la nature. Mieux vaut le visiter après 11 h, car les lézards sont aussi difficiles à réveiller qu'un adolescent un dimanche matin. L’Écomusée compte une vingtaine de maisons ayant appartenu jadis aux Bimbaches, le peuple qui occupait l’île avant la conquête espagnole.

    Carte
    Julia Hammond | Auteur collaborateur

    Préparez votre voyage

    Alerte voyageur COVID-19 :

    Les attractions et les expériences recommandées dans nos guides peuvent être affectées. Veuillez consulter les recommandations locales avant votre voyage.

    Haut de la page

    Maps